Logo Conseils-Service.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-Service.fr, 2021

Assurance auto jeune conducteur : comment être bien assuré quand on est débutant ?

  1. Assurances >
  2. Assurance auto >
  3. Assurance auto jeune conducteur
Assurance auto jeune conducteur

Dans un monde où les risques que des événements désagréables surviennent, les assurances ont pris une place importante. Que cela soit votre vie, votre maison, votre voiture ou autres, vous devez souscrire à une assurance. Cela vous permet de gérer beaucoup plus facilement les désagréments causés à une tierce personne. L’achat de sa première voiture est un moment magique qui doit conduire à de multiples réflexions. Au nombre de celles-ci se trouve le type d’assurance auto à choisir. Selon des statistiques de l’olivier, les jeunes de 18 à 24 ans sont impliqués dans 32 % des accidents de la route en 2017. Il s’agit donc d’un des premiers motifs de décès chez cette catégorie de personne. L’assurance auto pour ce profil de conducteur prend alors une grande dimension à tel point qu’il est impératif d’en maîtriser tous les contours. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur l’assurance auto pour conducteur novice.

La généralité sur l’assurance auto jeune conducteur

Certains profils de personnes peuvent être directement classés comme jeune conducteur. Il s’agit entre autres :

  • de toute personne ayant obtenu son permis de conduire depuis moins de 3 ans (36 mois) et étant assujettie à des contraintes ou obligations assez particulières
  • de toute personne ayant repassé les différents tests suite à l’annulation de son permis de conduire
  • de toute personne n’ayant souscrire à aucune assurance lors des trois dernières années
  • de tous les automobilistes n’ayant jamais souscrit à une assurance en leur propre nom ou en tant que conducteur secondaire (sur le contrat d’assurance d’un proche)
  • de toute personne conduisant des véhicules de fonction qui n’a pas été désignée comme telle sur l’assurance auto de l’engin en question.

Quel que soit votre âge, si vous vous retrouvez dans l’une de ces catégories, vous serez considéré comme jeune conducteur.

Le caractère obligatoire de l’assurance auto jeune conducteur

De ce fait, un « jeune conducteur » ou un étudiant se doit de souscrire à une assurance auto dans le but d’être couvert en cas de dommage causé à autrui. Une assurance auto est une obligation pour tous les conducteurs, même les plus expérimentés. Elle devient encore plus obligatoire pour les personnes non expérimentées, car elles sont beaucoup plus susceptibles d’avoir des accidents de circulation. De ce fait, même si vous conduisez occasionnellement l’auto d’un proche, vous devez vous déclarer en tant que conducteur secondaire.

La souscription en ligne

L’assurance auto jeune conducteur peut se faire directement en ligneSouscrivez en quelques clics et online puis bénéficiez des nombreux avantages de cette formule. En ce qui concerne la résiliation de ce contrat d’assurance, notez qu’il est possible des deux côtés. Si votre assureur désire résilier votre contrat d’assurance, il doit vous prévenir trente jours en avance afin que vous trouviez un autre assureur. Pour l’assuré, la loi Hamon indique que vous pouvez résilier un contrat d’assurance, sans motifs après la première année dudit contrat.

Les différents types d’assurance auto jeune conducteur

Il existe généralement trois types d’assurance auto jeune conducteur. Il s’agit de l’assurance au tiers, l’assurance au tiers étendu et l’assurance tous risques.

  • L’assurance au tiers

Cette garantie est mise en place pour dédommager les tierces personnes victimes d’un accident ou d’un incident impliquant votre responsabilité. Elle est réputée pour être l’assurance la moins chère, mais la contrepartie, c’est que l’assuré est très peu protégé. Ce type d’assurance est conseillé pour les personnes à petit budget, celles avec de vieilles voitures, celles qui utilisent peu leurs voitures et autres cas.

  • L’assurance au tiers étendu

Encore appelée assurance auto intermédiaire, cette option comporte plus des garanties que l’assurance au tiers. Elle comprend une couverture en cas de vol de votre engin, de bris de glace ou d’incendie.

  • L’assurance tout risque

Ce contrat d’assurance reste le plus complet avec une protection maximale. Elle contient plusieurs avantages dont le principal est une assistance en cas de panne ainsi que le prêt d’un véhicule en cas d’indisponibilité du vôtre. À cela s’ajoute une franchise réduite par rapport aux autres assurances. Elle est sans nul doute la plus chère et cela se justifie par les nombreux avantages qu’elle offre.

Les critères pour l’évaluation du prix d’une assurance jeune conducteur

prix d'une assurance jeune conducteur

Bien évidemment, les tarifs de ce produit varie d’un assureur à un autre. Néanmoins, dans tous les cas, le prix est souvent élevé, car assez de frais entrent en ligne de compte. En effet, les jeunes conducteurs sont traités comme des personnes à risque par les assureurs, d’où le prix élevé d’une assurance jeune conducteur. Outre ce détail, le prix de l’assurance varie en fonction de plusieurs éléments, dont :

Le profil de l’assuré

Il prend en compte l’âge, la profession et les besoins de la personne qui désire souscrire à une police d’assurance. Le profil se base également sur l’expérience de conduite du jeune conducteur. Une grande expérience au volant conduit souvent à une réduction du prix de l’assurance.

Le type de véhicule

Un autre critère est le type de véhicule à assurer. Il prend en compte la qualité du véhicule, le nombre de kilométrages, l’ancienneté et bien d’autres paramètres. Les véhicules bénéficiant d’une réduction sont ceux ayant une grande ancienneté.

La surprime

Pour les jeunes conducteurs, les assureurs appliquent dans la plupart des cas un surcoût. Ce dernier dans le jargon des assurances est appelé surprime. La surprime évolue de manière dégressive durant les trois ans de validité d’un contrat d’assurance auto jeune conducteur. En effet, dans le cas d’un jeune conducteur n’ayant été impliqué dans aucun sinistre responsable la surprime est de 100 %, 50 % et 25 % respectivement la première, deuxième et troisième années. La surprime disparaît donc à la quatrième année sans sinistre impliquant votre responsabilité. Il est également important de noter une surprime allégée pour les cas de conduite accompagnée. Dans ce cas, la surprime est de 50 % la première année, 25 % la deuxième année et 12,5 % pour la troisième année. Elle est nulle lors de la quatrième année. Il est important de garder à l’esprit que toutes les compagnies ne se basent pas sur les mêmes critères pour évaluer le prix d’une assurance auto. Renseignez-vous donc auprès de votre assureur.

Quelques astuces pour bénéficier d’une assurance auto jeune conducteur pas chère

Le tarif de l’assurance auto jeune conducteur peut revenir cher. Dans ce genre de cas, il est important de prendre en compte certains paramètres et d’utiliser certaines astuces.

Assurez une voiture d’occasion

Il existe des profils bien spécifiques de voitures à assurer pour bénéficier des prix moindres. Il est recommandé d’assurer une voiture d’occasion datant de plus de cinq années quand on est jeune conducteur. Une voiture affichant plus de 100 000 km au compteur est également conseillée. Dans ce genre de cas, la valeur de la voiture est faible ce qui impacte sur le prix de l’assurance. Faible valeur, peu puissante et modèle peu récente sont les mots d’ordre pour le choix de la voiture à assurer quand vous êtes un jeune conducteur. Un véhicule possédant la plupart des accessoires aidant dans la conduite vous avantage. Possédez donc votre airbag, caméra de recul, système antivol, système antiblocage des roues et autres.

Optez pour des arrangements à l’amiable

Une des astuces pour réduire les coûts de votre assurance est de négocier des arrangements à l’amiable lorsque votre responsabilité est engagée. Cela pourrait s’accompagner d’une prise en charge sur fonds personnels des dégâts causés à la tierce personne. L’avantage de cette pratique est qu’aucun sinistre responsable n’est enregistré par votre assureur, ce qui ne remet pas en cause la diminution de la surprime. Cela entraînerait également l’application des bonusmalus par votre assureur auto

Optez pour des assurances spécifiques.

Dans le but de réduire le coût de votre assurance, vous pouvez faire recours à des types d’assurances comme le « pay as your drive », le « pay how you drive » ou autres. L’assurance auto pay as your drive permet à l’assuré de payer un montant à son assureur en fonction du nombre de kilomètres parcourus. Cette forme d’assurance est idéale pour ceux qui roulent peu (les retraités, les jeunes conducteurs et autres). Elle contient les mêmes avantages qu’une assurance traditionnelle. La seule grosse variable est le prix de l’assurance. Dans le cas de l’assurance pay how you drive, la prime varie en fonction du comportement de l’assuré au volant. Dans l’atteinte de cet objectif, un dispositif est inséré dans le véhicule assuré. Ce dernier transmet des données à l’assureur sur le comportement du conducteur. Les données sont entre autres les accélérations, le kilométrage, les heures de conduite, l’intensité des freinages…

Autres cas

Il existe plusieurs autres cas dans lesquels vous pouvez réduire la dépense liée à votre contrat d’assurance. Au nombre de ceux-ci se trouve l’obtention de votre permis lors d’une conduite accompagnée. Vous pouvez également négocier votre assurance chez l’assureur de vos parents. Dans le cas où ces derniers ont de bons antécédents, profitez d’une potentielle remise considérable au moment de souscrire à une assurance. Guettez une période de promotion d’un assureur puis bénéficiez des réductions.

Ce sont là quelques options pouvant permettre à un jeune conducteur de souscrire à une assurance tout en bénéficiant de certaines réductions. Dans l’optique d’évaluer les coûts de votre contrat, faire un comparatif peut être utile. Comparez les offres disponibles sur le marché. Choisissez des sites qui vous permettent d’établir des devis. Enfin, les différents avissimulations et autres peuvent vous permettre de prendre une meilleure décision.

Les options en cas de voiture de grande puissance

Dans un langage d’assureur, on peut considérer une voiture comme puissante à partir de 6 chevaux fiscaux (ex : une voiture sportive). Pour ce type de voiture, il existe très peu d’offres d’assurance auto jeune conducteur. Les offres disponibles reviennent souvent chères pour les assurés. Cela s’accentue encore plus dès lors que l’assureur analyse votre profil et vous déclare comme « profil risqué ». Ledit profil est analysé en combinant deux faits. Primo, les voitures puissantes sont plus susceptibles d’être impliquées dans des accidents. Secundo, les jeunes conducteurs sont souvent inexpérimentés. Dans ce genre de cas, l’assureur refuse ouvertement la demande de souscription ou elle dissuade le client en lui proposant un devis avec un montant énorme. Malgré ces situations, il existe des conseils assez simples à mettre en application pour réduire le coût de votre assurance.

Une voiture puissante, mais d’occasion

La récence de la voiture reste toujours une variable influant sur le prix de l’assurance. Même si votre voiture est puissante et qu’elle est d’occasion, les assureurs peuvent vous faire certaines réductions.

Une voiture protégée

Les assureurs sont beaucoup plus à l’aise avec des clients dont les voitures sont protégées. La protection contient des éléments tels que le lieu où elle est garée, le comportement du conducteur et autres. Dans cette optique, une voiture garée dans un lieu clos et sécurisé pourrait bénéficier de certaines faveurs. Il en va de même pour un conducteur ayant obtenu son permis après des conduites accompagnées.

Un contrat d’assurance qui vous ressemble

Un contrat d’assurance tout risque reviendrait cher surtout dans les cas incluant des voitures puissantes. L’idéal est de choisir une assurance intermédiaire tout en choisissant scrupuleusement les garanties. Ce choix doit donc se faire en fonction de vos besoins et de vos habitudes.

Un cumul des assurances

L’idée est de souscrire à votre assurance auto jeune conducteur chez votre assureur habituel ou celui de votre famille. Cela pourrait vous offrir des réductions sur la nouvelle assurance.

Autres solutions

Hormis ces solutions, vous pouvez souscrire à une assurance comme conducteur secondaire. Vous pouvez également assurer votre voiture au nombre de kilomètres effectué ou en fonction de votre comportement au volant. Voici une liste non exhaustive de solutions efficaces à mettre en pratique pour assurer une voiture puissante auprès d’un assureur.

Que faire en cas de rejet de dossier d’assurance ?

Dans les cas où votre assureur rejette toujours votre demande, vous pouvez saisir une organisation compétente pouvant vous défendre. Cette défense équivaut à contraindre l’assureur à accepter le dossier de l’assurée. Tout ceci se fait dans le respect de la loi en vigueur dans votre pays. En France, le Bureau Central de Tarification est la structure compétente à saisir pour ce genre situations. Elle peut être saisie par n’importe quel citoyen se voyant refuser une assurance bien qu’elle ait le droit de souscrire à cette dernière. Au bout d’une période allant d’un à deux mois, l’organisme rend son verdict et vous indique les modalités de votre assurance. Pour déterminer cela, elle se base sur un devis effectué avec vos informations.

L’assurance est un secteur délicat. Elle l’est encore plus lorsque cela concerne les jeunes conducteurs. Ces derniers se doivent d’être assurés afin de se couvrir et couvrir une tierce personne lors d’un sinistre. Le profil de l’assuré, le type de voiture et autres critères entrent en ligne de compte dans l’évaluation du coût d’une assurance. Moins une voiture est récente, faible est le prix de l’assurance. Dans certains cas, l’on peut trouver des assurances moins chères en misant sur certaines notions. Il s’agit entre autres de l’obtention d’un permis par conduite accompagnée. L’assurance en fonction du kilométrage ou du comportement au volant est des options à prendre en compte pour réduire le prix de son assurance. Trouvez donc un comparateur de prix qui pourra vous aider dans votre choix. Enfin, si votre véhicule est trop puissant et que vous vous faites rejeter par les assurances, plusieurs solutions s’offrent à vous. Saisir une structure compétente pourrait faire valoir vos droits auprès de votre assureur.

Ne manquez aucun conseils autour du service !

Conseils-Service.fr, 2021