Logo Conseils-Service.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-Service.fr, 2021

Comparateur assurance vélo : notre TOP 5 des meilleures assureurs

  1. Assurances >
  2. Assurance vélo >
  3. Comparateur assurance vélo
comparateur assurance vélo

Contre toute attente, le vélo a progressivement fait son grand retour dans les agglomérations. Selon le Conseil National des Professionnels du Cycle, la France vend plus de 3 millions de bicyclettes chaque année. Ces chiffres la mettent à la troisième place sur la liste des pays européens qui commercialisent le plus de bécanes, derrière l’Allemagne et le Royaume-Uni. Cette nouvelle tendance peut être expliquée par les nombreux avantages qu’offre ce moyen de déplacement. Il est écologique, très pratique et économique.
Néanmoins, comme la voiture ou la moto, le vélo n’est pas à l’abri de certains risques. Il s’agit entre autres du vol, des accidents ou des casses. À titre d’illustration, 580 cyclistes ont été blessés à Paris au cours des huit premiers mois de l’année 2020, selon la préfecture et la Police. En outre, on compte en moyenne un vélo volé chaque minute. Pour vous prémunir de tous ces risques, il est important de penser à assurer votre vélo. Cependant, avec les nombreuses offres disponibles sur le marché, vous pourriez avoir du mal à faire un choix de formule d’assurance qui réponde à vos besoins. Il est souvent recommandé de faire référence à un comparateur.

Comparatif des meilleures assurances vélo sur le marché

Selon le site globometer.com, on compte environ 26 millions de cyclistes réguliers en France. Ceci équivaut à 40 % de la population. Ce regain d’intérêt pour les engins à deux-roues a donné naissance à un marché de l’assurance plus florissant et plus concurrentiel que jamais. Certains contrats sont proposés par les vendeurs de vélos ou par des assureurs spécifiques. Vous serez certainement intéressé par ce top 5 des meilleurs assureurs vélo.

L’assurance vélo GMF

GMF propose une assurance vélo comprise dans une offre d’ensemble intitulée « Familoisirs ». Elle prend en charge les sinistres suivants :

  • le vol en tout lieu ;
  • les tentatives de vol avec effraction dans un local privé ;
  • le vol avec agression ;
  • les dégâts subits par des catastrophes (incendie, grêle, inondation, tempête, dégâts des eaux…) ;
  • les chocs (avec un corps fixe, mobile ou flottant ou une immersion) ;
  • les dégâts subis par des actes de terrorisme, les émeutes ou les mouvements populaires.

À ces couvertures, s’ajoute la possibilité de bénéficier du remboursement des frais de location. Vous pourrez aussi recevoir un vélo de remplacement en cas de panne de votre deux-roues. Le seul petit bémol, c’est que l’assurance vélo de la GMF ne couvre ni la responsabilité civile, ni vos dommages corporels.

L’assurance vélo Matmut

Encore baptisée « assurance vélo 2 R liberté », l’assurance vélo Matmut est soumise à certaines conditions. Il faut avoir acheté votre vélo neuf ou votre vélo d’occasion depuis moins de 60 jours auprès d’un professionnel. Aussi, sa valeur doit être supérieure à 500 euros. L’assurance vélo Matmut couvre :

  • les dommages accidentels. ;
  • les cas de vol, les attentats et les incendies ;
  • les dégâts causés par les catastrophes naturelles et technologiques
  • les tentatives de vol avec effraction d’un local privé avec ou sans agression

Cette assurance prend également en compte la couverture des équipements de protection en rapport avec votre pratique du vélo. De plus, vous pouvez bénéficier en option d’une garantie corporelle du cycliste.

L’assurance vélo Cyclassur

Cyclassur assurance vélo

L’assurance vélo Cyclassur est exclusivement prévue pour les cyclistes. Elle offre trois types de garanties :

  • la casse et le vol ;
  • la casse et une formule plus complète qui prend encore en compte la casse ;
  • le vol et l’assistance.

Si vous souscrivez aux deux formules plus complètes, vous profiterez gratuitement du marquage du vélo. Par contre, pour bénéficier de l’assurance Cyclassur, votre vélo, neuf ou d’occasion, doit avoir moins de 24 mois. Il doit aussi avoir été acheté moins de trente jours avant la date de souscription.

L’assurance vélo Ulygo

ulygo assurance vélo

Ulygo propose une assurance vélo qui offre de nombreuses garanties.

Les dommages matériels

Les dommages matériels subis par le vélo sont l’une d’elles. Ici, vous profiterez d’une prise en charge du coût de la remise en état ou du remplacement de votre vélo à la suite d’un accident. Il en sera de même après un choc, un incendie ou une chute avec ou sans tiers identifié. Vous bénéficiez également d’une couverture pour les actes de vandalisme.

Le vol et la tentative de vol

Vous avez ici la possibilité de choisir une protection extérieure pour votre vélo, surtout pour éviter qu’il y ait des doublons avec votre assurance habitation.

Une assurance individuelle accident

Grâce à cette garantie, vous êtes couvert en cas d’accident corporel avec le vélo. En plus, l’assureur propose une garantie contre les attentats et contre les catastrophes naturelles et technologiques.

L’assurance Klinc

Klinc assurance vélo

Avec une assurance vélo Klinc, vous obtiendrez une couverture contre le vol et les dommages matériels liés aux accidents. Vous jouirez aussi d’une assistance juridique dans le cas où vous aurez besoin d’un avocat si vous êtes victime d’un accident à vélo. Sans oublier la garantie responsabilité civile qui s’élève au maximum à 300.000 euros.

Par ailleurs, les compagnies généralistes ont adapté leurs offres à la nouvelle vague d’utilisation du vélo. Désormais, tirez profit d’une assurance vélo en option ou en offre exclusive. Sachez également que si vous possédez un vélo électrique, vous pouvez bénéficier d’une subvention pour l’acquisition. Il est donc vivement recommandé de souscrire une telle offre.

Pourquoi souscrire une assurance vélo ?

souscrire assurance vélo

Un vélo coûte en moyenne 1.500 euros, mais en fonction du type et du modèle, vous pouvez débourser jusqu’à 3.000 euros. À ce prix, il serait dommage de vous le faire voler. Malheureusement, avec des chiffres qui font état de plus de 1.000 vélos volés par jour, vous n’êtes pas à l’abri d’une telle situation. De plus, si votre bicyclette ne dispose pas d’une signature électronique, les chances de le retrouver sont généralement moindres.

Le vol n’est toutefois pas le seul risque qu’encourt votre engin. Il peut également se retrouver abîmé à la suite d’un accident ou d’une chute. Pour pallier tous ces risques, il est important de souscrire une assurance vélo.

L’assurance vélo assure relativement le même type de protection qu’une assurance auto. Grâce à cette garantie, vous bénéficiez d’une protection dans certaines situations spécifiques que sont justement les accidents, le vol et la casse. Aussi, l’étendue de cette protection dépend du type d’assurance vélo auquel vous souscrivez.

Quels sont les différents types d’assurance vélo ?

La pratique du vélo vous expose à plusieurs types de sinistres et de risques. Ce sont :

  • les dommages subis par le vélo à la suite d’un choc, d’un accident ou d’un vol ;
  • les dommages subis par autrui, notamment en cas d’accident ;
  • les dommages subis par le cycliste.

En fonction du type d’assurance auquel vous souscrivez, vous pourrez obtenir une protection couvrant l’un ou l’autre de ces sinistres. Il existe essentiellement deux types d’assurance vélo : l’assurance vol et l’assurance omnium vélo.

L’assurance vol

En France, on dénombre au moins 400.000 vélos volés chaque année. Ces vols résultent généralement de plusieurs facteurs comme la mauvaise qualité de l’antivol installé par les propriétaires.

Si vous disposez d’une assurance vélo qui couvre le vol, l’idéal serait que vous soyez indemnisé. Si votre vélo est neuf, c’est-à-dire que si vous l’avez acheté il y a moins de douze mois, vous recevrez une indémnisation équivalant au coût de votre engin à l’achat. Par contre, s’il est plus vieux, un taux de vétusté sera appliqué et cela peut varier en fonction des termes de votre contrat.

Toutefois, sachez que plus votre vélo prend de l’âge et plus il perd de la valeur. Par conséquent, le montant de la prise en charge se trouve réduit. Retenez également qu’il y a de fortes chances que votre assureur vous exige de disposer d’un antivol homologué de type SRA (Sécurité et Responsabilité Automobile) ou FUB (Fédération Française des Usagers de la Bicyclette).

L’assurance omnium vélo

L’assurance omnium vélo est une formule qui couvre essentiellement le vol, l’assistance en cas de panne et les dégâts matériels. Elle ne prend pas en compte la responsabilité civile.

Le vol

La majorité des formules omniums ne couvrent votre vélo en cas de vol que dans le cas où ce délit a été commis pendant qu’il était attaché à un point fixe. Certains contrats requièrent que le vélo soit relié à un point fixe par un antivol spécifique. En principe, vous n’êtes pas obligé de souscrire à un omnium assurance couvrant un vol à domicile, puisque votre assurance habitation inclut déjà ce paramètre. Il est important d’éviter une carence de sécurité pour votre deux-roues.

Retenez que pour bien attacher votre vélo, vous pouvez utiliser un cadenas bien lourd et de préférence en U. L’autre option consiste à utiliser le cadenas pour attacher à la fois le cadre et la roue arrière de votre bicyclette à un point fixe et résistant. S’il s’agit d’un vélo électrique, pensez à enlever le tableau de bord, communément appelé « display ». Il est aussi fort probable que votre assureur exige que vous utilisiez un cadenas qui répond à des exigences spécifiques, avant que le vol de votre vélo ne soit couvert.

Il s’agit généralement d’un cadenas possédant le label ART ou ayant au minimum coûté 60 euros. Pensez donc à conserver la facture d’achat, de même que toutes les clés fournies avec. Au cas où votre vélo serait volé alors qu’il est muni d’un antivol fixe, vous serez plus avantagé si vous êtes en possession de toutes les clés. En effet, dans cette situation, la clé ne peut être retirée que si l’antivol est déclenché.

Par ailleurs, en cas de vol, pensez à faire au plus tôt une déclaration à la police. Autrement, vous risquez de mettre à mal votre droit de recevoir des indemnités de la part de votre assureur. Le délai fixé pour cela varie de 1 à 7 jours. En outre, dans le cas où c’est seulement la batterie de votre vélo qui est emportée, il est probable que ce vol ne soit pas couvert. Prenez donc toujours le temps de bien vous renseigner sur les divers services et les exclusions de votre assurance avant de jeter votre dévolu sur une formule.

Les pannes

Les pannes sont généralement incluses dans la formule omnium, mais parfois, il s’agit d’une option que vous pouvez ajouter. La garantie dépannage et assistance est pratique si vous vous retrouvez en panne dans une zone où vous ne pouvez recevoir de l’aide. Il faut néanmoins que la cause de la panne soit au préalable couverte par les termes de votre contrat. Par exemple, si le vélo subit des actes de vandalisme et que votre assurance ne prend pas en compte ce sinistre, vous ne bénéficierez pas de dépannage. L’assistance dépannage et assistance inclut généralement :

  • le dépannage du vélo jusqu’à un réparateur qui est agréé par l’assureur ;
  • l’envoi d’un véhicule qui vous conduit à votre domicile et parfois à votre lieu de travail ;
  • le prêt d’un vélo en remplacement dans le cas où celui qui est en panne constituerait votre seul moyen de déplacement ou représente votre outil de travail.

Certains assureurs prennent également en charge la perte ou le vol des clés de votre antivol ou une crevaison que vous ne pouvez vous-même réparer. En cas de voyage, l’assistance en cas de panne est généralement limitée aux Pays-Bas, à la Belgique et à certains pays limitrophes jusqu’à 30 ou 50 kilomètres au-delà des frontières. Dans ce cas, vous bénéficiez d’un transport du vélo jusqu’à son point de départ ou chez un réparateur. Parfois, il y a d’abord une tentative de réparer la panne sur place.

Les dommages matériels

dommages matériels assurance vélo

L’omnium couvre également les dégâts que votre vélo subit, et ce, en cas de responsabilité civile ou non. Il s’agit notamment des actes de vandalisme et de collision avec un autre vélo, un scooter, une voiture, une moto ou un camion. Certaines assurances couvrent également les dégâts subits en cas d’incendie, de catastrophes naturelles et de tempêtes. Elles garantissent aussi les accessoires, les pneus et les objets que vous transportez pendant le sinistre. Votre indemnisation correspondra essentiellement aux termes de votre contrat. C’est pourquoi il est important de bien le lire.

La description de l’événement entre également en ligne de compte. Par exemple, le terme « accident » a une définition plutôt large qui varie d’un assureur à l’autre. Faites donc attention aux conventions qui font une description trop restrictive de ce terme. Cela peut être désavantageux pour vous si vous avez un accident qui ne correspond pas aux descriptions faites sur le contrat. Dans ce cas, l’assureur pourrait refuser de vous couvrir. Par contre, vous pouvez opter pour une formule « tous risques sauf », elle indique que tous les dégâts subis par votre VTT seront couverts, excepté les exclusions.

Les dommages corporels

Les dommages corporels tiennent compte de plusieurs facteurs. Dans le cas d’une collision avec un véhicule, c’est l’assurance responsabilité civile du conducteur qui vous doit une indemnisation, et ce, que vous soyez en tort ou non. En effet, la loi Badinter du 5 juillet 1985 stipule que les cyclistes, les piétons et passagers d’une voiture sont considérés comme des victimes, même s’ils sont en tort.

Si vous entrez en collision avec un cycliste ou un piéton, en cas de tort avéré de leur côté, vous serez indemnisé par leur assurance responsabilité civile. Si c’est vous qui êtes en tort, une assurance garantie accidents de la vie pourra vous prendre en charge. Elle peut être choisie en option avec une assurance multirisque habitation ou proposée par certaines assurances vélo bien couvrantes. Si vous chutez seul du vélo, c’est également cette garantie qui pourra vous indemniser.

L’assurance vélo est-elle obligatoire ?

assurance vélo obligatoire

L’assurance vélo n’est pas une obligation. En effet, certaines garanties comme la responsabilité civile et le vol à domicile sont intégrées dans votre assurance habitation. Celles-ci couvrent les vols et les dommages subis par le vélo chez vous, si ceux-ci interviennent au cours d’un sinistre qui est pris en charge par le contrat.

Cependant, ce type d’assurance ne couvre pas votre bien à l’extérieur de votre logement. C’est dans une optique de protection de votre bien hors de votre domicile que l’assurance vélo intervient. Vous pouvez souscrire une formule en option complémentaire à votre assurance habitation ou opter pour une formule complète avec un contrat dédié à votre moyen de transport. Ceci peut se révéler bien pratique pour vous permettre d’utiliser votre vélo en toute sécurité à l’intérieur comme à l’extérieur de votre habitation.

L’assurance vélo est facultative pour plusieurs types de vélos. Il s’agit notamment :

  • du vélo de ville ;
  • du vélo de course non-électrique ;
  • du vélo cargo non-électrique.

Par ailleurs, les vélos électriques ou les VAE Speed doivent être obligatoirement assurés. Ils sont considérés comme des véhicules terrestres à moteur. Ils ne doivent pas être conduits sur les pistes cyclables et doivent être immatriculés. De même, leur conduite nécessite un permis AM et le port d’un casque.

Quelques repères pour trouver une bonne assurance vélo ?

meilleure assurance vélo

Avec le nombre élevé d’assureurs présents sur le marché, il peut être difficile de choisir l’offre qui s’adapte le plus à vous. Néanmoins, avant tout, vous devez vérifier les clauses de votre contrat d’assurance habitation pour pouvoir définir vos réels besoins. Tenez-en compte également pour savoir dans quelles situations vous pourrez prétendre à une indemnité. Ensuite, voici quelques critères essentiels à nécessairement considérer pour choisir une assurance vélo sur Internet.

La prime d’assurance

La prime d’assurance est le premier critère qui doit entrer en jeu. Généralement, la cotisation tourne autour de 30 à 60 euros en fonction du prix d’achat du vélo. La prime d’assurance tient également compte de l’ancienneté de votre bien et de votre lieu d’habitation.

Cependant, il est important de savoir que même si la prime d’assurance constitue un critère essentiel, il faut éviter d’en faire un critère décisif. En effet, souscrire une assurance trop moins chère peut impacter négativement le montant de vos indemnités.

Les garanties et leurs limites

Assurez-vous de prendre connaissance des garanties et des exclusions, mais aussi de les avoir bien comprises. N’hésitez surtout pas à demander de plus amples explications et des précisions dans le cas où ces informations ne sont pas mentionnées ou sont peu explicites. Vous serez ainsi à l’abri des mauvaises surprises en cas de demande d’indemnisation.

L’indemnisation proposée

Généralement, les assureurs proposent sensiblement les mêmes garanties sur une même infraction. Faites donc une comparaison des offres. Vous devez néanmoins savoir que l’assurance ne pourra pas couvrir plus de deux sinistres par an. En général, l’indemnisation varie de 1.500 à 4.000 euros en fonction du contrat. Toutefois, le calcul de cette variable tient compte de plusieurs paramètres.

L’amortissement

L’assureur tiendra compte de la valeur agréée pendant les trois premières années de votre contrat au moins. Celle-ci est déterminée en fonction du prix de votre e-bike et de l’amortissement. L’amortissement représente le pourcentage lié à l’âge du vélo. Il est généralement de 100 % au début du contrat, mais baisse avec le temps. Considérer la valeur agréée est beaucoup plus avantageux pour l’assuré que vous êtes. Vous bénéficiez ainsi d’une indemnisation plus élevée et celle-ci vous épargne des quiproquos au sujet de la valeur de votre bien avant le sinistre subi. Par contre, sachez que le taux d’amortissement peut changer d’un assureur à un autre, ce qui donne droit à des indemnisations plus ou moins variées.

La franchise

En cas de dégât matériel ou de vol, la plupart des contrats d’assurance appliquent une franchise. Celle-ci est comprise entre 25 et 50 euros.

Le délai d’attente

En cas de vol, il faudra certainement attendre une semaine, voire un mois avant de bénéficier d’un dédommagement. Dans le cas où votre bien est retrouvé avant expiration dudit délai, vous ne recevrez rien, sauf une indemnisation devant couvrir d’éventuelles réparations.

Rappelons également qu’en cas de vol, l’indemnisation peut ne pas être financière. Votre assureur peut choisir de vous fournir un nouveau vélo acquis chez votre vendeur. Outre les cas de perte définitive ou de vol, vous recevez en principe une indemnisation complète des frais de réparation, sauf en cas de franchise.

En plus de tous ces critères, pensez également à lire les avis clients. Après avoir pris connaissance de tous ces éléments, les offres doivent être comparées. L’astuce, c’est de sélectionner les meilleures, de les comparer et de retenir celle qui répond le mieux à vos besoins.

Que compare-t-on dans un devis d’assurance vélo ?

devis assurance vélo

Choisissez le meilleur assureur pour votre vélo en demandant plusieurs devis. Ensuite, économisez de l’argent en les comparant. Cette comparaison se base sur de nombreux paramètres comme :

  • le prix ;
  • le montant de la franchise ;
  • le remplacement ou non du vélo en cas de perte ou de panne ;
  • les exclusions de garantie non couvertes ;
  • le coefficient de remboursement ;
  • le coefficient de vétusté lié à l’âge de votre vélo.

Retenez que chaque formule d’assurance vélo est particulière. Il est donc important de vérifier chacun des paramètres suscités avant de vous décider. Vous serez ainsi certain de trouver une assurance sur-mesure et faire moins de dépenses.

Ne manquez aucun conseils autour du service !

Conseils-Service.fr, 2021