Logo Conseils-Service.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-Service.fr, 2021

Quelles sont les aides pour payer les frais d'obsèques ?

  1. Les obsèques >
  2. Frais d'obsèques >
  3. Aides frais obsèques
Aides frais obsèques

La perte d’un être cher est un moment d’épreuves pour la famille éplorée. Cela vient non seulement du deuil engendré, mais aussi des dépenses qui s’en suivent. En effet, il est démontré que les frais d’obsèques représentent le plus souvent un coût important solder par famille. Cela peut être dû au fait que la disparition tragique arrive sans que personne ne s’y attende, mais la situation est encore plus complexe lorsque la personne disparue laisse derrière elle des dettes. Ainsi, il devient crucial de trouver les voies et moyens pour alléger le niveau des dépenses pour les funérailles.
Dans ce contexte, il existe des aides spéciales pour soulager les frais d’obsèques. Celles-ci sont soumises parfois à des conditions de niveau de revenus. Dans tous les cas de figure, il est indispensable d’en savoir plus sur les aides aux frais d’obsèques qui sont détaillées dans ce guide complet.

Tout savoir sur les aides financières pour obsèques

En France, une étape obligatoire, comme la mise en bière lors d’un enterrement, marque les esprits d’un père ou d’une mère endeuillée. Elle peut nécessiter parfois un investissement important de la part des proches du défunt pour une belle célémonie. À cela viennent s’ajouter les frais funéraires dont le coût va parfois au-delà des prévisions budgétaires. Fort de ce constat, il convient de trouver des astuces pour faire baisser le montant de la facture des obsèques.

Les principales aides aux frais d’obsèques

En général, la situation financière des familles endeuillées nécessite quasiment à chaque fois des aides financières. Cela s’explique notamment par la quantité des activités à réaliser ainsi que le délai, parfois réduit, pour organiser la cérémonie. Il faut savoir d’emblée qu’il est possible de se diriger vers les autorités et collectivités locales pour obtenir une aide pour les préparatifs. Il s’agit de :

  • la CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie) avec le capital décès;
  • l’aide offerte aux familles par le CCAS (Centre Communal d’Action Sociale);
  • une allocation issue de la CAF (Caisse d’Allocations Familiales).

Ainsi, économisez davantage en profitant des aides supplémentaires pour les obsèques.

Les aides supplémentaires aux frais d’obsèques

Il est fréquent que le défunt soit l’auteur d’une souscription d’assurance obsèques de son vivant. Cela se manifeste en général au niveau de l’assurancevie ou d’autre formes d’assurances obsèques. Dans ce cas de figure, sa famille percevra une indemnisation de la part de la compagnie en question pour organiser les funérailles.

D’un autre côté, une aide supplémentaire consiste à payer les frais aux obsèques en se servant du patrimoine du défunt. En effet, il est tout à fait légal d’utiliser les fonds propres du défunt en guise de remboursement des frais aux obsèques. C’est une pratique courante qui s’inscrit dans le contexte de la succession et de l’héritage.

Pour finir, si la perte tragique a eu lieu lors d’un accident ou à la suite d’une maladie liée au travail, des aides spéciales sont aussi disponibles. Il convient donc de se pencher de plus près sur les différentes caractéristiques des aides aux frais d’obsèques.

Les prix des aides aux funérailles de la CPAM, la CNAV et la MSA

Des aides financières offertes par la CPAM, la CNAV (Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse) et la MSA (Mutualité Sociale Agricole) sont précieuses pour toutes les familles endeuillées.

Le principe des aides au frais d’obsèques de la CPAM

L’assurance maladie permet de bénéficier du versement d’un capital décès pour faire des économies sur le budget des obsèques. Le prix de l’aide de la CPAM se situe en moyenne entre 370 et 9 258 euros. Les récipiendaires sont répertoriés de façon prioritaire dans l’ordre qui suit :

  1. Le conjoint de la personne décédée
  2. Les enfants de la personne décédée
  3. Les parents de la personne décédée

Par ailleurs, cette aide n’est pas la seule, car les familles peuvent compter aussi sur la CNAV.

Le fonctionnement du remboursement des frais aux obsèques par la CNAV

La CNAV procède depuis 2013 à des remboursements dans le cadre des frais aux obsèques. Son aide est applicable à la pension de vieillesse souscrite par le défunt de son vivant. Dès lors, la famille peut recevoir une compensation dont le plafond de remboursement est fixé à environ 2 286,74 euros.

Ainsi, bénéficiez sans plus tarder de ce remboursement que vous soyez un ayant droit ou non du défunt en contactant la CNAV. Il faudra cependant présenter le certificat de décès ainsi que les factures des frais aux obsèques.

Le montant de l’aide aux frais d’obsèques de la MSA

Les professionnels du secteur agricole peuvent obtenir une aide aux frais d’obsèques de la MSA sous la forme d’un capital décès. Pour ce faire, une distinction s’impose au préalable entre les bénéficiaires qui sont prioritaires et ceux qui ne le sont pas. L’aide est versée en priorité aux ayant droit (conjoint, enfants ou parents) pris en charge par le défunt. Si aucun d’eux n’est en mesure de la recevoir, alors l’aide sera reversée aux bénéficiaires non prioritaires (ayant droit non pris en charge par le défunt).

Il convient de préciser que peu importe le niveau salarial du défunt, le montant de l’aide aux frais d’obsèques est à ce jour de 3 461 euros. Il suffit de renseigner un formulaire de capital décès et de fournir les différents justificatifs requis. L’ensemble des documents sera alors retourné à la MSA du lieu de résidence de la personne décédée.

Le montant des aides aux frais d’enterrement du CCAS, de la CAF et de la commune

Au niveau local, il est possible de bénéficier d’aides pour les dépenses relatives aux obsèques grâce au CCAS, à la CAF et à la commune.

Le soutien financier du CCAS en cas de décès

Pour enterrer dignement un membre de famille décédé, le CCAS apporte son soutien financier à travers un paiement. Ce service s’effectue le plus souvent à hauteur des ressources dont dispose la famille. Il est nécessaire de fournir le certificat de décès pour en bénéficier.

Par ailleurs, l’accompagnement par une assistante sociale est utile pour prendre un rendez-vous auprès de votre CCAS. Elle pourra également vous guider pour vérifier si aucune concession n’est valable avec une autre catégorie d’aide disponible.

L’allocation en urgence offerte par la CAF

aides CAF obseques

Grâce à la CAF, vous obtiendrez une aide aux frais d’obsèques en urgence à condition de remplir les critères relatifs aux ressources financières et aux enfants à charge.

La CAF attribue son allocation sous le couvert du département pour un montant compris entre 800 et 1 500 euros. Il revient à chaque département de fixer ses conditions spécifiques d’attribution de l’aide de la CAF. Vous devrez donc vous renseigner directement auprès de votre CAF territoriale pour obtenir des renseignements complémentaires.

La compensation financière de la commune pour les funérailles

Pour les familles dont les ressources financières et alimentaire sont difficiles, la commune peut fournir une aide aux frais d’obsèques. Toutefois, la décision finale revient au maire pour jauger le niveau desdites ressources. Ce n’est qu’en vous rendant directement dans votre mairie que vous obtiendrez des précisions sur votre demande d’aide pour les funérailles.

Par ailleurs, sachez que si vous obtenez un financement de la mairie, c’est elle qui fera le choix de l’entreprise de pompes funèbres. Cela se fera bien évidemment en tenant compte des dernières volontés de la personne décédée.

Les aides des assurances en cas de décès

aides assurances cas de décès

Pour réduire vos dépenses, choisissez une assurance pour réduire les frais des obsèques. Chaque assurance présente à cet effet des caractéristiques particulières.

Les aides de l’assurance-vie pour les obsèques

Lorsqu’une personne souscrit une assurance-vie, elle prépare à l’avance les frais liés à des obsèques. En effet, les clauses principales d’une assurance-vie permettent de prendre en charge l’enterrement du défunt. Il importe dès lors de vérifier si la personne décédée n’a pas souscrit une assurance-vie de son vivant.

En outre, dans le contrat d’une assurance-vie, les noms des bénéficiaires sont précisés le plus souvent. Ces derniers devront donner à la compagnie d’assurance des informations comme la date du décès et d’autres justificatifs afin de percevoir l’indemnité.

L’apport financier des assurances obsèques

Dans le cas des assurances obsèques, il faut signifier qu’il s’agit d’un acte de prévoyance destiné à un ou plusieurs proches du défunt. L’identité des bénéficiaires est donc clairement précisée dans le contrat d’assurances obsèques. Il est de coutume de se servir du versement de l’assurance obsèques pour couvrir la plus grande partie des funérailles. Toutefois, les paramètres de niveau des cotisations et de l’état de santé du souscripteur sont pris en compte pour définir le montant du versement.

Les caractéristiques du contrat obsèques pour réduire les frais d’obsèques

Dans un contrat obsèques, il est exclusivement question du remboursement des frais d’obsèques. La valeur du paiement oscille entre 1 000 et 20 000 euros en fonction de la situation du souscripteur. Il faut également noter que le contrat obsèques comprend des prestations comme :

  • les cérémonies religieuses pour les funérailles;
  • la publication de l’avis de décès dans les médias;
  • la confection des faire-part aux proches;
  • les services d’inhumation ou de crémation entre autres.

L’avantage du contrat obsèques est qu’il permet de prendre en charge la totalité des frais d’obsèques selon les cas. Par conséquent, il s’agit d’une réelle option pour faire de bonnes économies.

Les aides liées à l’héritage ou aux comptes bancaires

Dans certains cas, les héritiers ou ayant droit ont pour obligation de prendre en charge les frais des obsèques.

Les aides à partir du patrimoine du défunt

En ayant recours à un notaire, vous avez la possibilité de retirer une partie du patrimoine, en l’occurrence l’héritage du défunt pour régler les frais d’obsèques. En général, le montant prélevé ne peut excéder 1 500 euros au niveau de l’héritage. Pour solliciter les services d’un notaire dans cette optique, il sera nécessaire de payer les frais de la prestation à l’avance.

L’intervention des comptes bancaires pour réduire les frais d’obsèques

À la mort d’une personne, ses comptes bancaires sont automatiquement bloqués. Toutefois, il est possible d’en prélever une partie, dont le montant plafond est estimé à 5 000 euros, pour organiser les funérailles.

Cependant, c’est seulement l’individu qui est à la tête du comité d’organisation qui est apte pour effectuer cette demande à la banque du défunt. Il devra fournir le devis de l’entreprise des pompes funèbres. Ce n’est qu’après ces démarches qu’il pourra obtenir une partir des sommes du compte courant ou épargne du défunt pour l’organisation des obsèques.

Les aides spéciales pour un décès dans le cadre d’un accident

Dans les situations où les décès surviennent de façon accidentelle, il existe des aides spéciales disponibles en fonction de la nature de l’accident.

Pour une mort accidentelle sur la route

Deux cas de figure se présentent en fonction de l’identification du responsable de l’accident.

Si le responsable est connu, alors il est possible d’obtenir une indemnisation à l’amiable ou avec l’aide judiciaire. Dans le cas à l’amiable, l’assurance du responsable se charge de faire une offre d’indemnisation. Si vous optez pour un refus, alors la voie judiciaire prend la place. Dans l’option où vous obtenez gain de cause auprès du tribunal, le responsable sera dès lors passible de prendre en charge les frais d’obsèques en guise de réparation. Il faut cependant spécifier que les démarches de cette voie judiciaire peuvent prendre un certain temps.

De l’autre côté, si d’aventure le responsable n’est pas connu et que vous n’avez aucune assurance, alors vous pouvez bénéficier d’une aide spéciale. Cela se fait par le biais du FGAO (fonds de garantie des assurances obligatoires).

Pour une mort dans le cadre professionnel

Si le défunt est mort à la suite d’une invalidité ou d’une maladie d’ordre professionnel, alors une aide spéciale est accessible. En passant par la sécurité sociale, une indemnisation à hauteur de 1 688,50 euros (plafond de remboursement de la CPAM) vous seranversée. Celle-ci favorise le transport du corps du défunt dans le cadre d’une situation professionnelle. Pour ce faire, il faut au préalable avoir souscrit au régime de la sécurité sociale, puis fournir les justificatifs requis.

Que retenir sur les aides aux frais d’obsèques ?

En définitive, la famille du défunt doit faire face à des dépenses importantes pour l’organisation des funérailles. Ce coût peut être heureusement réduit grâce aux aides aux frais d’obsèques. Celles-ci peuvent consister dans le prélèvement des ressources du défunt. Cela se passe à travers les comptes bancaires, une assurance-vie, une assurance obsèques ou l’héritage.

Des aides sont également fournies par des organismes comme la caisse de l’assurance sociale (CPAM), la CNAV, la MSA, le CCAS et la CAF. Dans tous les cas de figure, il appartient à la famille du défunt de prendre en charge les frais d’obsèques (que le lien d’affection soit présent ou non). Pour les mailles qui ne disposent pas de revenus suffisants, l’apport de la commune peut venir en dernier recours.

Vous connaissez désormais l’essentiel sur les aides aux frais d’obsèques. Prenez donc en compte toutes ces possibilités pour offrir, dans la dignité, un dernier hommage au défunt.

Ne manquez aucun conseils autour du service !

Conseils-Service.fr, 2021