Logo Conseils-Service.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-Service.fr, 2022

Assurance trottinette électrique : tout savoir sur la protection contre le vol

  1. Assurances >
  2. Assurance trottinette électrique nvei >
  3. Assurance vol de trottinette électrique
assurance vol de trottinette électrique

Les trottinettes électriques sont de nouveaux moyens de déplacement qui permettent de se rendre au bureau ou d’aller se balader en ville. Considéré aujourd’hui comme de vrais moyens de transport par bon nombre de personnes, il est normal de penser à assurer sa trottinette électrique. En effet, en trottinette électrique, les risques d’accident et de dommages corporels ne sont pas à écarter. Qu’il s’agisse d’un speed bikes, d’un hoverboard ou d’une trottinette électrique, ces nouveaux moyens de transport économes sont bien assurables. Pour quelle assurance opter pour sa trottinette électrique ? Quelles garanties sont incluses dans une assurance pour nouveaux véhicules électriques individuels (NVEI) ? Ce guide vous apporte des réponses à chacune de vos questions sur le sujet.

5 choses à savoir sur l’assurance vol de la trottinette électrique

Ces dernières années, on constate de plus en plus la circulation de trottinettes électriques sur la voie publique. Le vide juridique et les nombreux accidents concernant les trottinettes électriques amènent à se poser des questions. Est-il important de la légiférer ? Une assurance pour trottinette électrique est-elle obligatoire ?

Avec la prochaine loi d’orientation mobilités et le décret à venir relatif aux EDPM (Engin de Déplacement Personnel Motorisé), le port de casque et l’assurance seront obligatoires. Toujours à propos de ces engins motorisés, il y aura également des conditions de circulation qui seront établies.

L’obligation de souscrire à une assurance trottinette électrique

Aujourd’hui, cette assurance est considérée comme obligatoire. Il est donc important pour tous ceux qui possèdent cet engin de disposer d’une couverture en responsabilité civile. Le fait de souscrire à un contrat d’assurance en responsabilité civile est une façon de protéger ses déplacements en trottinette contre les accidents et tout dommage corporel en cas d’accident de la circulation.

L’obligation de porter un casque pour les enfants conduisant une trottinette

Lorsque l’on roule à pleine vitesse sur une route, le risque de dommages corporels n’est pas à écarter, surtout pour les moins de 12 ans. Pour assurer un minimum de protection à ces jeunes conducteurs, il est important de les amener à revêtir un casque. Aussi, il est important de leur apprendre qu’il est imprudent de rouler en trottinette électrique en ayant des écouteurs ou un casque audio à l’oreille. Par ailleurs, de même que pour les vélos, le port d’un casque est recommandé pour les adultes en trottinette.

L’admission des NVEI sur les trottoirs

Tant que la vitesse de la NVEI n’excède pas les 6 km/h, sa circulation sur les trottoirs est autorisée. Aussi, celles dont la vitesse maximale est de 25 km/h peuvent emprunter les pistes cyclables. Ajoutons également que l’utilisation de ces engins à deux roues à moteur fait l’objet d’une déclaration auprès du ministère de l’Intérieur. Une nouvelle réglementation visant les trottinettes électriques impose qu’il n’y ait désormais qu’une seule personne par trottinette.

Une immatriculation pour les trottinettes

Tout propriétaire d’une trottinette ayant plus de 25 km/h au compteur doit assurer son engin. Il devra également faire la demande d’une carte grise ainsi qu’une plaque d’immatriculation à la préfecture comme pour tout autre véhicule.

Rouler en trottinette : les équipements obligatoires

Une trottinette n’est plus cet engin qu’on peut uniquement rouler entre les 4 murs de son habitation ou dans les entourages. Il est dorénavant possible de se déplacer dans son agglomération avec une trottinette électrique et même de se rendre sur son lieu de travail ou dans tout autre endroit de sa ville. La garantie d’une bonne sécurité sur ces engins passe aussi par de bons équipements. Un peu comme avec les vélos, une trottinette doit être équipée de phare et de feu arrière.

Les cas de vol qui sont généralement indemnisables dans les contrats d’assurance trottinette

Au moment de souscrire à une assurance, obligatoire pour ce véhicule personnel qu’est la trottinette électrique, il faut bien regarder la garantie incluse liée au vol, en regard du tarif et selon la formule proposée. Le vol n’est pas toujours couvert et les conditions sont généralement précisées dans le devis fourni par les assurances.
Les cols avec violence sont couverts dans tous les cas : c’est à dire, si le vol a lieu en votre présence, avec agression physique. C’est aussi le cas si vos matériels de protections homologués ont été détériorés ou détruits sur un point d’accroche fixe. Les assureurs fournissent généralement au conducteur de deux roues motorisés une liste d’antivols agréés (type SRA), qu’il est bon de consulter avant d’acheter ce type de protection. Certains cas de vols ne sont pas couverts :

  • Le vol par un tiers proche co-résident
  • Le vol par ruse
  • Le vol des accessoires, sauf souscription d’une garantie concernant les effets personnels.

Comment se faire rembourser après un vol de trottinette ?

Passée la première phase de stupeur suite au vol de votre trotinette électrique, il est important de se concentrer sur les étapes essentielles quelle que soit votre option d’assurance. Rares sont les contrats d’assurance garantissant une assistance immédiate, même en tout risques. Toutefois, il convient dans l’immédiat de contacter votre assureur, et ce impérativement dans les 48h. Ensuite, rendez-vous le plus rapidement possible dans votre commissariat afin de déposer une plainte en bonne et due forme.
Au plus vite, fournissez à votre assureur le récépissé de cette plainte, ainsi que la facture d’achat de la trotinette électrique prouvant sa valeur d’origine. Avant tout remboursement, l’assureur peut appliquer un coefficient de vétusté, en fonction de l’ancienneté de l’engin.

Les conseils pour éviter les vols de trottinette

Vous l’aurez compris, une bonne prise en charge de la part de votre assureur dépend en très grande partie du respect de certaines conditions, garantissant au moins de votre côté la sécurité de votre trotinette lors de son utilisation.
Voici donc quelques indications sur les bons réflexes qui permettront d’éviter les vols, réflexes que l’assureur ne manquera pas de recommander et de vérifier le cas échéant.

  • Choisissez un antivol réellement adapté. Comme vous vous en doutez, un antivol basique pour vélo ne garantit pas une sécurité adaptée, surtout si votre trotinette est garée dans un espace public. Consultez les conseils des assureurs en ce domaine au moment de l’achat. Il existe des antivols particulièrement adaptés, que ce soit en U, sous forme de câble, mixte ou de type menottes. Conservez d’ailleurs la preuve d’achat de ces moyens de protection.
  • Assurez vous de disposer de points d’ancrage fixes et à la mesure des risques. Une branche ou un grillage superficiel ne suffisent pas à décourager un voleur déterminé : il doit s’agir d’un support inamovible et plus difficile à détruire que l’antivol lui-même.
  • À moins de disposer d’un stationnement sécurisé en intérieur, évitez autant que possible de garer votre trottinette électrique trop longtemps sur un même point à l’extérieur, et de façon trop régulière. Les voleurs adorent la régularité !

Les formules, garanties et prix des assurances trottinettes électriques

Désormais, le tarif et les garanties concernant l’assurance d’une trottinette électrique font l’objet d’une offre abondante. Ceci laisse la possibilité d’opter pour l’assureur de son choix.

L’offre de Luko

Luko Assurance trottinette

Pour assurer votre engin, vous pouvez opter pour l’offre de Luko, la compagnie d’assurance habitation en ligne. À partir de 3,3 € le mois, l’assureur garantit une protection en cas d’accident, notamment la responsabilité civile, vol et dommage matériel, dommages corporels, et défense pénale. Simple et rapide pour y souscrire, l’opération se fait en 2 minutes. Le remboursement est simple, rapide et 100 % en ligne. Le prix est transparent à 100 % et est inférieur en moyenne de 20 % aux prix traditionnellement proposés.

L’offre de Maif

L’offre de l’assureur Maif est également très intéressante avec seulement 5 € par mois. Quant à l’offre tout risque proposé par ce dernier, elle est à 8,33 € le mois.

L’offre d’Allianz

Allianz propose également une offre de 7 € le mois qui garantit une protection en cas de dommages corporels avec une indemnisation allant jusqu’à 250 000 €. L’offre couvre également la défense pénale et le recours en cas d’accident.

L’offre d’Axa

Vous pouvez également opter pour l’offre de l’assureur Axa à partir de 8 € le mois. Vous aurez en option un contrat d’assurance familiale, une extension de garantie RC trottinette électrique.

L’offre de Macif

Avec l’offre de Macif à partir de 12,99 € le mois, même si vous ne bénéficiez pas d’offre dédiée aux trottinettes électriques, vous êtes quand même couvert via une garantie accident et une assurance RC.

L’offre de Wizzas

Avec Wizzas, vous bénéficiez d’une offre 100 % adaptée à vos besoins qui vous permet de rouler serein et assuré. Spécialiste dans l’assurance des EDPM roulant jusqu’à 45 km/h, wizzas garantit une protection en cas de responsabilité civile, de blessure du conducteur, de dommages et vol de votre trottinette électrique. Plusieurs formules sont proposées, et ce, à partir de 56,41 € par an.

Tableau comparatif des meilleurs assureurs

Le choix de votre assureur devra se faire en ligne, avec l’assistance d’un comparatif. Ce dernier fera une comparaison de plusieurs devis pour sélectionner l’offre la mieux adaptée à vos besoins. Des conseils sont également prodigués pour bénéficier de façon optimale de son contrat d’assurance.

AssureurPrixCaractéristiques
LukoÀ partir de 3,3 € le moisDommages corporels et matériels en cas de responsabilité civile, vol, défense pénale.
MaifÀ partir de 5 € le moisOffre tout risque pour 8,33 € le mois
AxaÀ partir de 8 € le moisCouvre en cas de dommage corporel à hauteur de 250 000 €
WizzasÀ partir de 56,41 € l’anResponsabilité civile, blessure du conducteur, vol.

Pourquoi faut-il bien assurer sa trottinette électrique ?

Considérés comme véhicules terrestres à moteur, les véhicules de type EDPM, dont la trottinette électrique, doivent être assurés en responsabilité civile. En effet, il est bien d’être couvert au minimum au tiers en cas d’accident avec votre trottinette électrique. Cela vous évite par exemple d’avoir à payer une amende salée de 3 750 €.

L’assurance responsabilité civile est importante, car elle protège contre d’éventuels dommages financiers quand vous avez un accident avec une tierce personne. Il est également possible de souscrire à l’assurance ménage lorsqu’on possède une trottinette électrique. En effet, ce dernier vous protège contre le vol de votre engin.

L’idéal juste après l’achat de votre trottinette est de souscrire simultanément à la police d’assurance responsabilité civile et la police d’assurance ménage. Les EDPM et NVEI sont de plus en plus prisés en France, surtout la trottinette électrique qui offre beaucoup d’avantages à son utilisateur.

Avec la multiplication de ces derniers sur les voies publiques, une réglementation de leur circulation par les pouvoirs publics s’imposait. C’est ainsi qu’ils ont été intégrés au Code de la route. Retenons que seule une personne peut circuler sur une trottinette électrique. Aussi, en fonction du kilométrage de l’engin, vous devez respecter la piste réservée à ce dernier. Le port du casque est recommandé lorsqu’on conduit hors agglomération et fortement en agglomération.

FAQ sur l'assurance vol

Doit-on s'attendre à trouver des offres similaires aux assurances auto?

Dans une certaine mesure, oui, bien que le coût soit moindre. L’obligation légale concerne l’assurance au tiers. Mais il est tout à fait possible de choisir différents types d’assurances complémentaires, de type « tout risques », ou en ajoutant une protection juridique ainsi que des garanties « dommages corporels ».

Que dit la loi en cas de défaut d'assurance?

En cas de contrôle, la loi prévaut rien de moins qu’une amende de 3750 €. Les contrôles sont encore peu courants, cependant, au-delà de l’obligation légale, il est dans votre intérêt de souscrire à une telle assurance.

Puis-je me tourner vers mon assureur habitation?

Oui, mais attention. Il est vrai que certains assureurs peuvent inclure cette assurance au contrat habitation sans surcoût. Mais cela concernera uniquement l’assurance obligatoire, donc au tiers, et si vous souhaitez de meilleures garanties, il est préférable d’établir des comparaisons de tarifs et de garanties.

Partager ce contenu

Ne manquez aucun conseils autour du service !

Conseils-Service.fr, 2022