Logo Conseils-Service.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-Service.fr, 2020

Les obsèques civiles : comment bien organiser son enterrement

  1. Obsèques >
  2. Obsèques civiles
Banniere de la page

Lorsqu’un proche décède, il est convenable de lui rendre un dernier hommage. Pour ce faire, il importe d’organiser des funérailles qui permettront de rassembler l’entourage familial, amical ou professionnel du défunt. C’est l’occasion pour les conviés de se remémorer les bons moments passés avec ce dernier et de témoigner leur soutien à la famille éplorée.

Pour des parents qui ne veulent pas organiser des cérémonies religieuses, l’enterrement civil ou laique demeure une meilleure option. Non seulement il permet de personnaliser le déroulement des activités, mais il ne requiert aucune autorisation particulière. Ce n’est donc pas un hasard si la majorité de la population française privilégie ce type de cérémonie. Toutefois, avant d’organiser ces obsèques, il est primordial d’avoir un minimum de renseignements afin d’éviter toute mauvaise surprise. Le point dans cet article.

Obsèques civiles : que peut-on savoir ?

L’enterrement civil est une cérémonie organisée à l’endroit d’une personne disparue. N’ayant aucune connotation religieuse, cet événement a pour but de rassembler les proches du défunt afin d’accompagner ce dernier vers sa dernière demeure. Les obsèques civiles permettent de ne pas se rencontrer dans un lieu de culte qui n’est pas forcément apprécié de tous. Ainsi, les croyants et les non-croyants peuvent se joindre à la cérémonie sans crainte. C’est le moment propice pour partager quelques souvenirs et évoquer certaines facettes de la personnalité du défunt.

Les enterrements laïques ne nécessitent aucune disposition particulière en dehors des obligations administratives habituelles. Il s’agit entre autres de l’obtention de l’acte de décès et du certificat de décès. Bien évidemment, ces pièces sont délivrées juste après une déclaration faite auprès de la mairie de la commune où le décès a eu lieu.

Par ailleurs, il est important de souligner que ces obsèques doivent être faites selon les dernières volontés du disparu, même si la famille dispose d’une grande liberté de décision. Les pompes funèbres jouent un rôle prépondérant dans une telle cérémonie.

Comment organiser les obsèques civiles ?

Les obsèques civiles doivent être bien planifiées afin qu’elles se déroulent en toute sérénité. Il est formellement déconseillé à cet effet de faire des improvisations. Cela pourrait rendre ces moments plus angoissants et contrariants. En amont, vous devez choisir un maitre ou une maîtresse de cérémonie. Bien qu’un proche de la famille puisse jouer ce rôle, il est recommandé de le confier à un conseiller funéraire. Ce dernier se chargera de vous épauler dans les différentes tâches et de veiller au bon déroulement des activités.

En recueillant vos demandes et vos envies, il saura comment harmoniser les idées afin que l’événement soit une réussite. À cet effet, il sélectionnera avec minutie la musique qui rime avec ces moments douloureux. De plus, il vous aidera à formuler des paroles qui auront du sens pour ce jour. Toutefois, avant de recourir à un conseiller, il faut mener certaines actions au préalable.

Établir les faireparts

Ce sont des documents qui annoncent la mort d’une personne tout en donnant les informations exhaustives sur le déroulement des obsèques. Sur de tels documents sont indiqués le nom de la personne, la date de sa disparition ainsi que l’heure, le lieu, et la date de la cérémonie. Des informations supplémentaires comme l’heure de la levée du corps, les causes du décès, le type de cérémonie, peuvent y figurer. Les faireparts doivent être adressés aux invités plusieurs jours bien avant les obsèques. Vous pouvez toutefois procéder à des annonces dans la presse (journaux), notamment dans la rubrique nécrologique afin d’informer un public large. Ces annonces sont subordonnées à des souscriptions financières.

Choisir le cercueil adéquat

C’est un paramètre qui mérite une attention bien particulière. Il en existe toute une gamme de différentes couleurs, motifs, et matières. Dès lors, la principale préoccupation est de savoir que choisir. Gardez à l’esprit que le choix du cercueil dépend du type d’obsèques. Affirmer cela, c’est soutenir l’idée selon laquelle le cercueil utilisé pour la crémation diffère de celui utilisé pour l’inhumation. Pour la crémation, vous devez privilégier les cercueils fabriqués en pins ou en carton. En ce qui concerne l’inhumation, doivent être priorisés, les cercueils qui sont résistants à l’humidité et qui ont une durée de vie non négligeable. Le prix d’un cercueil varie en fonction de la matière et de ses ornements. Mais de manière générale, vous pouvez obtenir un cercueil à partir de 300 euros.

Choisir des fleurs de deuil

Les fleurs revêtent un caractère important en raison de leur signification. Elles font partie intégrante du décor des obsèques. Il est donc important de bien les choisir. Vous pouvez vous faire aider par un fleuriste afin de sélectionner celles qui conviennent parfaitement à vos besoins. En effet, il existe certaines fleurs qui servent à orner uniquement le cercueil et d’autres qui sont utilisées pour décorer la tombe. De la même manière, il en existe qui sont plus adaptées à la décoration de la salle dans laquelle la cérémonie se déroulera. C’est le cas de la couronne mortuaire ou de la croix florale. D’autres par contre, doivent être offertes à la famille en deuil.

Une fois ces étapes franchies, vous devez penser au lieu où se déroulera la cérémonie.

Où se déroulent les cérémonies civiles ?

Le lieu du déroulement des cérémonies civiles est choisi par les parents du défunt en fonction de leur budget. Mais de manière générale, ce sont des lieux de mise en bière. On en distingue plusieurs, mais les plus connus sont :

Chambre funéraire

Encore appelé funérarium, c’est un établissement qui est dirigé par une entreprise de pompes funèbres. Dans certaines communes, c’est la mairie qui met cette salle à la disposition de la famille éplorée. C’est un lieu assez calme qui est propice au recueillement des parents et amis auprès du corps. On y trouve un salon d’accueil, une salle funéraire et une salle technique. Pour la demande d’admission en chambre funéraire, il est souhaitable de se rendre à la mairie du lieu de décès. Le prix varie ainsi d’une ville à une autre.

Chambre mortuaire

Beaucoup la confondent avec la chambre funéraire, pourtant il existe une différence notable entre ces deux endroits. La chambre mortuaire se retrouve dans les hôpitaux ou les maisons de retraite. Toute personne qui meurt dans ces différents établissements est admise gratuitement dans ladite chambre. Elle est aménagée de manière à accueillir les familles du défunt. Toutefois, avec l’autorisation d’une structure étatique, il est possible de rapatrier le corps hors de ces établissements.

Domicile

Il est tout à fait possible d’amener le corps dans un domicile. Cependant, il faudra suivre quelques indications pour bien le conserver, car ce dernier ne se trouvera plus dans un endroit frigorifié. Il faut par exemple avoir une salle bien aérée qui saura accueillir aussi bien la dépouille que les invités qui désirent se recueillir. Il est aussi préconisé de bien soigner le corps dans le but d’amoindrir les risques d’une rapide décomposition.

Cimetière

L’hommage peut être fait directement au cimetière. Dans ce cas, il faudra attendre l’arrivée du corbillard et le faire avant le positionnement du cercueil dans le caveau. Cette option doit être évaluée en fonction de la météo.

Les obsèques se déroulent pratiquement de la même manière, quel que soit le lieu choisi. Il s’agit d’un temps accueil, d’un temps d’évocation pour mettre en lumière ce que le défunt aimait et les grandes lignes de son existence. Ensuite, il y aura un temps pour écouter des musiques. Certains proches se hâteront de lire des poèmes ou des textes pour signifier le passage de la vie à la mort de ce dernier. La dernière étape sera celle de la présentation des condoléances à la famille suivie de la remise des fleurs.

Combien coûte un enterrement civil ?

Il serait difficile de définir un prix fixe pour un enterrement civil, car les prestations varient en fonction de vos attentes. Aussi, elles dépendent du service funèbre en charge de l’organisation. En consultant le net, vous pouvez avoir les devis de quelques entreprises de pompes funèbres. Vous pouvez les comparer afin de choisir l’offre la plus accessible.

Si vous avez des doutes sur la crédibilité de ces entreprises, vous pouvez vous rendre à la mairie la plus proche de votre lieu de résidence. Vous pourrez y consulter une liste complète de tous les prestataires de la région. Il vous reviendra ensuite de les contacter et de vous renseigner sur le prix d’un cercueil, du coût du corbillard qui assurera le transport du corps et des honoraires. Ce faisant, vous trouverez le prestataire qui propose un service concordant avec votre budget. D’ailleurs, la loi exige que ces entreprises vous présentent un devis complet sur lequel seront indiquées toutes les prestations (facultatives ou non). Mais de manière générale, le prix varie entre 1 350 euros et 6 600 euros.

Ne manquez aucun conseils autour du service !

Conseils-Service.fr, 2020