Logo Conseils-Service.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-Service.fr, 2021

Préparer sa retraite à 30 ans : 5 conseils pour réussir

  1. La retraite >
  2. Préparation à la retraite >
  3. Préparer sa retraite à 30 ans

Préparer sa retraite dès votre plus bas âge « vers 25 ans ou 30 ans » s’avère une bonne idée si vous songez à profiter pleinement de votre retraite sans jamais manquer d’argent. De plus en plus de Français pensent que leur pension manquera pour vivre les prochaines années de leur vie de retraite et c’est bien dommage. Cet article se propose de vous dévoiler cinq (5) conseils au choix qui vous permettront de garantir des compléments de revenus acceptables pour votre fin de vie. Si vous commencez à appliquer l’un d’entre eux dès aujourd’hui, vous avez l’assurance de passer une retraite un peu plus paisible et joyeuse.

Commencez à assurer votre retraite au plus tôt

Si vous envisagez de bien profiter de votre retraite comme vous l’entendez aujourd’hui, alors il s’avère crucial d’y penser et de commencer à la préparer le plus tôt possible. À 30 ans voire 35 ans, vous êtes encore très actif et il est normal d’insérer la préparation de votre retraite sur la liste de vos priorités après l’achat de votre logement, votre mariage et la naissance de vos mignons enfants. Vous disposez d’une longue période devant vous pour constituer le capital visé et vous pouvez choisir un montant d’épargne qui soit le plus flexible possible selon votre capacité d’épargne mensuelle ou votre niveau de vie. Outre cet avantage, à cet âge, vous disposez face à votre esprit d’une large gamme de choix de placements dynamiques afin de bâtir un revenu complémentaire conséquent pour la retraite. Cette possibilité de choix diminue au fur et à mesure que l’âge augmente notamment à cause des dettes, de l’âge de l’épargnant et des impayés de ce dernier qui nuisent à sa santé financière vis-à-vis des banques. De plus, retenez que votre pension de retraite ou votre revenu futur à la retraite peut s’établir à environ de 30 à 65% du montant de votre salaire net actuel. Alors, si vous comptez maintenir le même train de vie que vous avez à ce jour « lorsque vous êtes encore jeune », pensez à réaliser des réserves dans vos greniers pour une utilisation ultérieure. Plus vous commencez à épargner tôt, plus votre pouvoir d’achat s’accroitra et vous pourrez très vite constituer un capital confortable pour la retraite.
À l’heure actuelle où tout évolue à pas de géant, il pourrait aussi s’avérer très tentant de garder votre épargne chez vous surtout si vous êtes à la fleur de votre carrière professionnelle. Vous pourrez vite succomber à une tentation inutile (l’achat d’un appareil qui ne vous servira qu’une seule fois dans votre jeunesse par exemple). C’est ce pour quoi il est conseillé de choisir une bonne institution de placements, d’opter pour un bon dispositif de placement au cours de la constitution de votre épargne et si possible de mettre en place des versements automatiques de façon systématique. D’ailleurs, avec cette méthode vous gagnerez des intérêts cumulés sur vos cotisations et vous pourrez ainsi faire fructifier votre argent rapidement sans pour autant travailler. En outre, comprenez que plus vous vous rapprochez de votre retraite, plus votre âge augmente et plus vos pôles de sorties (dépenses en médicaments, en assurance-santé, en assurance maladie, en hospitalisation, etc.) grossiront. Si vous n’anticipez pas tout cela, vous pourrez être surpris de réaliser ce constat un mois après votre départ à la retraite. Alors, commencez à vous planifier.

Optez pour un bon dispositif de placement de vos épargnes mensuelles

La réussite de votre projet d’épargne dépend en majeure partie du type de supports de placement que vous allez choisir. Voici quelques propositions parmi les meilleures du marché qui pourront vous intéresser et vous aider à atteindre votre but en silence.

Lancez-vous dans l’immobilier

Si vous songez à posséder un bon capital d’épargne assez rapidement, l’acquisition d’une résidence principale s’avère l’un des meilleurs chemins à suivre puisque sa rémunération annuelle s’avère élevée et financièrement rentable. En effet, lorsque vous achetez un logement avant votre entrée à la retraite, vous serez entièrement exempté des loyers et des mensualités à payer. En outre, vous pourrez très vite commencer à récupérer votre investissement. Une résidence principale coûte énormément, c’est d’ailleurs un des freins qui empêchent plusieurs jeunes actifs à s’engager dans l’acquisition de biens immobiliers. Néanmoins, ne croisez pas les bras à attendre un changement de votre situation financière avant de vous lancer. À défaut d’acheter directement une résidence principale, vous pouvez commencer à bâtir votre patrimoine en investissant dans un parking, un studio équipé ou une boutique physique. Il vaut mieux évoluer par étapes que de procrastiner, de ne rien faire du tout ou de chercher à sauter les échelons pour finalement finir sa course dans la ruine.

Souscrivez au plan d’épargne en actions PEA

Le marché boursier est soumis à une multitude d’incertitudes qui effraient la plupart des nouveaux épargnants. C’est d’ailleurs l’une des raisons majeures pour lesquelles ceux-ci finissent bien souvent par éviter les investissements en bourses. Or, le fait d’investir sur un marché boursier, à cause de son risque élevé, s’avère beaucoup plus rentable que les dispositifs d’épargne plus sécurisés parmi lesquels on retrouve notamment le contrat d’assurance vie et les livrets d’épargne. Si vous voulez vous lancer dans l’investissement des actions boursières, vous pouvez par exemple ouvrir un compte PEA (Plan d’Épargne en Actions). Le plafond de versement pour ce type de compte est de 150 000 euros. Pour réussir votre placement, remporter le maximum de profit (dividendes) et bénéficier de tous les avantages fiscaux du PEA, évitez de retirer de l’argent sur votre compte avant 5 ans. Après cette période de 5 ans, vous payerez des prélèvements sociaux sur vos profits et vos dividendes, mais vous pouvez oublier les impôts. Il faut attendre 8 ans pour voir le capital de votre compte PEA se métamorphoser en une rente viagère, c’est-à-dire un capital défiscalisé sur lequel vous n’aurez pas à payer aucun prélèvement social ni d’impôt. Si vous avez peur des risques relatifs aux investissements boursiers via un compte PEA et que vous songiez à les minimiser, alors mettez en œuvre un placement sécurisé à côté. Vous pouvez également sécuriser votre plan d’Épargne en actions en le diversifiant. Pour ce faire, il vous suffira d’investir sur plusieurs types de valeurs en provenance de plusieurs zones géographiques différentes et de différents secteurs d’activités qui rapportent gros notamment le secteur pétrolier et celui des énergies renouvelables.

Craquez pour un des produits d’Épargne retraite

Les banques mettent à disposition de leurs clientèles actives qui souhaitent sécuriser leur retraite une multitude de produits d’épargne retraite. Celles-ci présentant des avantages et des inconvénients. Il s’agit entre autres des contrats PERCO, PER, PERP et du Contrat Madelin. Leur avantage commun réside dans le fait qu’ils sont tous sécurisés, ont des taux corrects et propices pour se construire une retraite heureuse. Cet avantage s’avère davantage plus rehaussé et rendu attractif depuis la mise sur pied du projet de la loi Pacte. Ils sont adaptés à tous ceux qui envisagent de faire grossir à petit échelon leur pension de retraite au moyen d’une rente viagère et qui ne veulent pas payer l’impôt sur le revenu des versements qu’ils opèrent. Voici quelques-uns de leurs inconvénients.

  • Après la signature de votre contrat, vos épargnes mensuelles resteront bloquer jusqu’à votre entrée en retraite.
  • Vous aurez moins de chances de sortie du système avant la date butoir mentionnée sur le contrat.
  • Vous ferez face à un règlement flexible et compréhensible de tous, mais un peu contraignant. 

Construisez votre retraite avec le produit Assurance Vie

Si vous recherchez un type de placement d’épargne flexible sur le long terme et avec lequel vous pourrez choisir sans aucune contrainte votre durée de détention, alors le contrat de l’Assurance Vie pourrait vous intéresser. Concernant la durée, il est conseillé de choisir une durée qui court jusqu’à votre retraite ou tout au moins 8 ans. En souscrivant à un contrat d’assurance vie, vous bénéficierez de plusieurs avantages fiscaux notamment la défiscalisation de votre capital à l’échéance. Vous pourrez avoir accès à votre épargne à tout moment. Néanmoins, pour votre bien, il est recommandé de se priver des retraits durant les 8 premières années qui suivront la signature dudit contrat.

Ne manquez aucun conseils autour du service !

Conseils-Service.fr, 2021