Logo Conseils-Service.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-Service.fr, 2020

Le prix des obsèques : tout ce qu'il faut prendre en compte

  1. Obsèques >
  2. Prix obseques

La perte d’un être cher et proche est toujours d’une douleur incommensurable. Et il est très dur de faire son deuil. En outre, c’est encore plus difficile, car ce n’est jamais chose facile d’organiser ses obsèques. En effet, cette organisation implique des dépenses qui peuvent être plus ou moins élevées selon le type de service funéraire souhaité.

Combien coûtent les obsèques en France ?

En France, le coût d’un enterrement varie entre 1350 et 6600 euros. Pour l’enterrement du disparu, il vous faudra donc prévoir en moyenne un capital décès d’environ 3350 € excepté les frais de travaux de construction d’un caveau. Quel que soit le délai dont vous disposez pour la programmation de la commémoration, ne vous précipitez pas. Dans le secteur des pompes funèbres, le prix des prestations mortuaires oscille selon la qualité des services rendus.

En outre dans ledit secteur, trois éléments peuvent faire varier largement le tarif de tout le cérémonial.

Le type de sépulture

Vous pourrez décider d’inhumer le mort. Pour ce choix, vous devez compter en moyenne 1000 €. En fonction donc de l’option que vous choisirez, les montants correspondants vous seront appliqués. En effet, vous pouvez enterrer votre proche seul ou dans le caveau familial. Il vous est également loisible de choisir le lieu qui vous convient le mieux. Aussi, un tout autre choix s’offre à vous. Vous pourriez opter pour l’incinération. Mais il faut toutefois savoir qu’aujourd’hui, une crémation est 8 % plus chère qu’une inhumation. Dans ce cas, tout dépend de l’institution responsable de l’enterrement.

Le choix et le prix du cercueil 

Il existe différentes qualités de sépulcres et les montants peuvent varier selon votre budget. Toutefois, le montant du cercueil en général se situe entre 500 € pour un sépulcre classique et 8000 € pour un sépulcre en acajou avec des ornements. Contactez les pompefunèbres pour obtenir un devis et pour en savoir plus sur les démarches à suivre. Aussi, sachez que les dépenses liées au sépulcre représentent en partie 27 % du montant global de l’enterrement. Et si vous aviez souscrit à une assurance-obsèques, vous aurez le choix d’opter pour un contrat en prestation. Ainsi, vous choisirez un sépulcre en fonction de la formule choisie : sépulcre en pin, sépulcre en chêne, sépulcre en chêne massif, etc.

La région où se déroulent les obsèques

Que ce soit en province ou en région parisienne, les tarifs des cérémonies peuvent doubler, voire tripler dans certains cas. Sachez donc choisir le lieu convenable pour la mise en bière.

Tarifs d’une chambre funéraire et d’une chambre mortuaire

Par rapport au local funèbre, ayez en tête qu’il faut aussi compter les frais de transport du corps jusqu’au funérarium. Les charges d’une journée dans une chambre funèbre sont d’environ 100 € en comptant les frais d’entrée et les charges journalières.

Concernant le tarif de la chambre mortuaire, elle est gratuite pendant les 3 premiers jours. Après ce délai, si le cadavre du défunt toujours y est conservé, vous devrez payer des frais pour la salle mortuaire.

Comment déterminer le prix moyen des obsèques ?

Pour déterminer le montant total du cérémonial, ne retenez que les offices des pompes funèbres qui sont entre autres :

  • Le sépulcre en chêne en ce qui concerne l’inhumation et en pin ou autre bois tendre pour la crémation ;
  • Les accessoires du catafalque qui sont le capiton, les poignées, les produits sanitaires ;
  • Le transfert avant la mise en bière et le séjour dans les pièces funéraires ou mortuaires ;
  • Les soins de conservation du cadavre, et/ou du thanatopracteur ;
  • L’ouverture ou la fermeture du caveau existant ou le déplacement du monument ainsi que le creusement des terres ;
  • Le paiement de la taxe de l’incinération si cela est nécessaire ;
  • Les honoraires, les courses diverses, et les formalités administratives ;
  • Les taxes diverses liées au trépas ;
  • L’achat d’une urne en cas d’incinération ;
  • Les frais de gestion des cendres selon la décision familiale : un dépôt en sépulture dans un columbarium ou une dispersion telle que les jardins du souvenir, à domicile, en pleine nature, en mer, dans une concession particulière, etc.

En définitive, les tarifs moyens en France pour ces services sont de 4500 € pour un enterrement et 3500 € pour une incinération.

Le contrat de prévoyance funéraire

Il est possible de prévoir le financement de votre enterrement grâce à une convention de prévoyance funéraire. Cela vous permettra d’éviter ces charges pour vos descendants. Pour ce faire, il existe deux types d’accords. Le premier est le contrat de prestation. C’est un accord qui permet d’organiser et de financer à l’avance vos funérailles. Il est établi entre une personne et une entreprise funèbre. De plus, il doit être écrit et doit contenir toutes les informations, du caractère civil ou religieux de la célébration jusqu’au mode de sépulture retenu. Dès que le décès survient, l’intégralité des sommes disponibles est affectée aux funérailles.

Le second type quant à lui est le contrat en capital. Il est souvent commercialisé par les assurances et les banques. Si vous souscrivez à ce accord, vous devez constituer un capital, que vous verserez à un bénéficiaire de votre choix. Dans ce cas, le cérémonial n’est pas organisé et ce n’est pas obligatoire pour votre bénéficiaire d’utiliser cet argent pour cette fin-là. 

Pour l’organisation des derniers honneurs, certains offices sont indispensables et d’autres sont facultatifs. Ceux qui sont facultatifs sont pris en charge en fonction de votre budget et dans certains cas, selon les dernières volontés du défunt

 Les frais obligatoires

Au nombre des frais obligatoires, nous avons en première place le cercueil. Il doit être équipé d’un système d’étanchéité et être surtout biodégradable. Il en existe une variété de gammes, et ce, à des formules plus ou moins chères. Il faut ensuite penser au transport du corps après la mise bière et surtout ne pas oublier la redevance d’incinération ou la taxe d’enterrement. Elle peut varier de 100 € à 500 € selon l’emplacement. De plus, les scellés de police et le corbillard font partie du lot. Les tracasseries administratives que sont la déclaration de mort à la mairie, la demande d’ouverture du caveau, la demande du permis d’enterrement ou d’ignition sont aussi inévitables. Toutes ces procédures peuvent être réalisées par un membre de la famille du disparu.

Les prestations facultatives

Quant aux tâches facultatives, elles sont constituées entre autres des soins au disparu qui coûtent entre 50 € et 550 €. Les fleurs, le local funéraire entre 90 € et 750 €. La cérémonie entre 50 € et 350 €. La prière tombale entre 1000 € et 3500 €. Le faire-part, la plaque souvenir avec l’identité du décédé, etc.

Le paiement des frais funéraires

Le paiement des frais sépulcraux est généralement prélevé sur les biens de la succession. Sur la présentation d’une facture préformée provisoire délivrée avant le paiement par l’institution de service funéraire, les banques acceptent de débloquer des fonds. Lorsque le trépassé ne laisse rien derrière lui ou pas suffisamment d’argent, toute la famille est obligée de participer aux frais des funérailles. Il ne faut pas non plus oublier les frais entrant dans le champ de l’obligation alimentaire.

Pour les personnes dépourvues de ressources financières, le service sépulcral est gratuit. Dans ces circonstances, la commune qui dispose d’un service public funéraire est obligée de prendre en charge ces frais. Elle est chargée donc de choisir l’organisme qui assurera la coordination des activités. 

Maintenant que vous êtes assez outillé en ce qui concerne les différents frais relatifs à l’organisation des funérailles en France, vous pourrez effectuer cette procédure avec une main de maître et sans ambages.  

Ne manquez aucun conseils autour du service !

Conseils-Service.fr, 2020